IN

VIVO

CLINIC

GENEVA

Désir d'enfant :: Dr-Mock

Désir d’enfants

Le désir d’enfant, c’est avant tout un désir de donner la vie, de se perpétuer, de perpétuer notre espèce… « de croître et de se multiplier »… une intention profonde parfois au-delà de la raison touchant tous les hommes sans exception indépendamment des sexes et des genres ainsi que leur sexualité respective… 

voir la vidéo
Dr Mock

Désir d’enfants

Le désir d’enfant, c’est avant tout un désir de donner la vie, de se perpétuer, de perpétuer notre espèce… « de croître et de se multiplier »… une intention profonde parfois au-delà de la raison touchant tous les hommes sans exception indépendamment des sexes et des genres ainsi que leur sexualité respective… 

Read about
Dr Mock

un accompagnement avant tout

Désir d'enfants

Le désir d’enfant, c’est avant tout un désir de donner la vie, de se perpétuer, de perpétuer notre espèce… « de croître et de se multiplier »… une intention profonde parfois au-delà de la raison touchant tous les hommes sans exception indépendamment des sexes et des genres ainsi que leur sexualité respective…

Cette intention de se reproduire dépasse l’illusion d’éternité bien décrite par Platon dans le Banquet… c’est une intention que l’on trouve dans la Chair de l’Homme et qui ne s’apprend pas… c’est une intention qui permet à l’être humain de dépasser son destin déchu livré à la discontinuité… une réalité humaine duelle où l’UN existe plus dans les livres de théologie que dans la vie quotidienne… C’est cette intention de se reproduire qui permettra à l’Homme de goûter au parfum éphémère de la continuité qu’il joue sur le plan biologique lorsque le spermatozoïde et l’ovule meurt pour donner naissance à une nouvelle entité… à un nouvel individu… à l’image de l’étreinte de ces deux corps qui s’étreigne… et qui ne font plus qu’UN.

300

300

couples par année

1000

1000

bébés depuis 2002 après accompagnement peronnalité

5000

5000

couples depuis 2002

pascal mock

"Être pour mieux avoir"

in

vivo

Dr Mock

Le désir d’enfant est certainement la sœur de cet élan créateur que décrit Minkowski dans « vers une cosmologie », qui a permis l’émergence du génie au cours de l’Histoire, quelque chose de l’ordre de l’humain universel. Cet élan créateur comme le désir d’enfant pourrait surgir d’un conflit profond dont tout humain a conscience : Celui d’être un individu fini limité par une carcasse dans une ambiance cosmique au parfum d’infini dont nait une tristesse ou nostalgie d’être séparé et dont l’élan créateur procède… Le désir d’enfant pourrait naître aussi de ce conflit anthropo-cosmique et dépasser de loin la raison qui fait que très souvent l’homme ou la femme ne sait au fond réellement pas pourquoi il porte au fond de lui un tel désir.

 

Dr Mock

Aussi, le désir d’enfant n’est pas binaire, oui ou non, comme il est généralement perçu ni constant dans le temps, évoluant jour après jour au gré des expériences, des événements et des rencontres dans notre vie. Il est plutôt de nature complexe biolo-psychosocioculturelle et religieuse puisant ses racines dans des domaines aussi différents que le biologique et le psychologique avec l’inconscient collectif, la société et la culture, l’éducation avec la famille, l’expérience dans son enfance avec son père et sa mère, les paroles prononcées comme sentence, toutes ces fa- cettes étant toutes liées entre elles et différentes selon la personne considérée. Le désir d’enfant comme tout désir est de l’ordre de l’unique.

Dr Mock

Sur le plan biologique le désir d’enfant est lié d’une part à une pulsion sexuelle qui pousse au rapport sexuel et d’autre part à la physiologie spécifique de la femme qui lui permet d’être en- ceinte, d’avoir un enfant. Historiquement, les femmes en faisant des enfants remplissent un de- voir de natalité qu’un groupe ou nation doit maintenir s’il ne veut s’éteindre. Il faut attendre la moitié du XXème siècle pour que la femme accède au marché du travail qui lui permet de faire un choix: plutôt que d’aller travailler elle fait le choix conscient de faire un enfant, c’est le début du concept de désir d’enfant… et il y a la contraception dans les années 1964 qui lui permet de contrôler sa capacité de faire un enfant. C’est le « un enfant si je veux quand je veux » des fémi- nistes qui sera le début de l’émancipation de la femme aboutissant avec l’interruption de gros- sesse légalisé progressivement dans tous les pays.

Dr Mock

Comme tout désir, le désir d’enfant est de nature complexe d’ordre pulsionnel mais aussi social qui le rend toujours unique comme on peut le voir en clinique. Cela part souvent de la décision d’arrêter une contraception et de se poser la question, est-ce le bon moment? quand on lui pose la question pourquoi? le plus sou- vent la composante sous-jacente est irrationnelle, cela vient des tripes probablement lié à l’ins- tinct biologique de reproduction et puis au-dessous on trouve les motifs parfois peu glorieux plus ou moins conscients et acceptés comme « c’est pour notre fille ainée ou c’est pour faire plaisir à mon conjoint qui a un commerce et qui aimerait une relève ou encore pour être comme ma sœur »

Dr Mock

Il y a aussi la volonté de se perpétuer soi-même avec certainement aussi une notion de recherche de bien-être d’être enceinte et de vivre cette expérience unique pour la femme de vivre cette fusion de la grossesse. Il y a aussi sur le plan éducationnel la petite fille à qui l’on apprend qu’elle aussi aura des enfants. C’est ainsi la naissance d’un besoin d’être reconnu par la société, sa famille. Le désir d’enfant prend ses racines certainement aussi dans le désir de phallus que les psychanalystes ont bien décrits, le désir de toute puissance ou de blessure nar- cissique qui la fera investir son enfant pour réparer ce qu’elle n’a pas eu… le désir fusionnel d’être aimée inconditionnellement… avoir un enfant avec sa mère… le désir d’être mère, le plaisir de donner de l’amour, d’en recevoir, de créer une famille… et puis il y a souvent cette ambiva- lence qui est naturelle et que les femmes doivent apprivoiser sans culpabilité. Je dis à mes pa- tientes pour les rassurer que l’ambivalence repose sur la liberté, sans liberté il n’y a pas d’ambi- valence

Dr Mock

Mais souvent derrière l’ambivalence il y a des souffrances conscientes ou non avec une mère trop accaparante dont il faut s’occuper comme un enfant ce qui l’empêche d’avoir son propre enfant ou à l’inverse une mère trop présente qui empêche sa fille de devenir une mère à son tour en la maintenant dans son rôle de fille (ce sont souvent des mères qui ne veulent pas vieillir et qui refusent l’idée de devenir grand-mère à leur tour). Pour finir on pourrait dire que le désir d’enfant faisant partie du domaine du fantasme garde encore de nombreuses motivations et explications secrètes qui vont certainement évoluer dans le futur et encore nous surprendre

Dr Mock

Lorsque le désir d’enfant ne peut aboutir… C’est l’entrée dans le monde abyssal du « il n’y a pas »… Le néant… un des piliers du désir d’enfant… C’est une véritable rupture entre la fantasme et la réalité, entre la volition et la capacité, entre l’infini et la finitude… C’est quand il y a impossibilité de procréer malgré le recours aux traitements de PMA c’est pour le couple une épreuve extrêmement douloureuse aboutissant à un des stress les plus élevés au même titre que celui de la perte d’un proche, une remise en question de l’identité associé à des sentiments de culpabilité envers le partenaire sain, avec lorsque l’homme est infertile une remise en cause de sa virilité. C’est une véritable crise qui remet en question le sens de la vie dans le couple mais aussi le lien avec la famille et les amis.

Dr Mock

Les consultations répétitives deviennent une routine et les échecs successifs insupportables aux patients ET au thérapeute mis en échec avec sa connaissance et manque de philosophie ou d’outil pour faire face à cela. Cela se transforme souvent en une deuxième pathologie cette fois de l’esprit, une maladie qui va toucher l’ego qui refuse le réel… et pourtant dans l’instant présent tout devient possible quand on est deux à vivre ensemble cela au niveau de l’être.

CONTACTEZ-NOUS

Thanks!